Les travaux de restaurations du monument historique - AbbayeDeLaCelle

L'ultime restauration 2019-2021


 
Le 25 août 2019, l'Abbaye de La Celle fermait ses portes au public pour la dernière tranche de travaux de restauration, celle de l'aile ouest effondrée depuis le XVIIIe siècle.
Une des premières opérations sera de démonter l'escalier métallique pour libérer le préau et y implanter une imposante grue qui y restera près d'un an. Dix heures de travail seront nécessaires pour assembler ce mécano géant dont la flèche culmine à 30 mètres.

Le préau démontage escalier

Image 7-2 : montage de la grueLe préau n'étant pas accessible aux engins de travaux publics, tous les matériaux, les outillages et les véhicules nécessaires au chantier doivent être acheminés par les airs. De nombreux corps de métier vont être associés à la restauration du monument. Les premiers à intervenir sont les maçons et les tailleurs de pierre. La pierre choisie pour la réalisation des voûtes et les encadrements des baies est un calcaire froid qui provient de la carrière de Tieule en Lozère.
Cependant, avant de pouvoir reconstruire la voûte de la galerie, un gros travail préparatoire est nécessaire : reconstruire en pierres de taille les encadrements des baies ainsi que la corniche afin d'avoir une surface supérieure arasée. Pour remonter l'encadrement d'une baie, l'artisan suit le calepinage (dessin des pierres qui composent l'encadrement) du tailleur de pierre. Chaque pierre est ajustée et posée avec précision, ce qui nécessite un grand savoir-faire d'autant que certains blocs avoisinent le quintal. Il faut aussi conforter le mur côté préau qui présente un léger dévers. Pour cela, des aiguilles métalliques y sont insérées verticalement. Elles seront ensuite reliées entre elles par une longrine, longue poutre en béton armé permettant de répartir les contraintes.

Le montage de la grue

Image 7-3  Restauration baie

La restauration de la baie

Le calepinage

Image 7-5 arasement et aiguilles Arasement et aiguilles
Début 2020, tout est prêt pour commencer la reconstruction de la voûte. Pour réaliser ce cintre qui va soutenir la construction, une forêt d'étais et de vaux sont mis en place. La pose de la première pierre a lieu le 3 février.
Le cintre
Image 7-7 pose première pierre La pose de la première pierre
Malheureusement, le 17 mars, la mise en place du confinement dû à la Covid-19 provoque l'arrêt du chantier. Les travaux ne reprendront que le 18 mai 2020. Pendant cet arrêt forcé, les joints de la voûte ont eu le temps de sécher et les premières travées peuvent être décoffrées.
L'arrêt du chantier
Image 7-9 décoffrage voûte Le décoffrage de la voûte
Image 7-10 démolition mur bouchonLe 6 juillet est également une date mémorable dans ce chantier. C'est le jour de la démolition du mur bouchon qui obstruait la galerie ouest depuis plus de deux siècles ! L'ensemble des galeries du cloître sont de nouveau accessibles.

La démolition du mur bouchon

Au-dessus de la voûte, le paysage a bien changé, les murs du premier étage et les ouvertures se dessinent rapidement, des terrasses sont aménagées. Le mur de clôture ouest en en cours de relevage pour permettre au charpentier de poser les poutres qui soutiendront le plancher au-dessus des salles attenantes au cloître de l'aile ouest.

L'élévation de l’étage

Image 7-12  pose des poutres La pose des poutres
Image 7-13 : toiturePour rattraper le temps perdu dû à l'arrêt du chantier imposé par la situation sanitaire, tailleurs de pierre et charpentiers sont restés à pied d’œuvre tout le mois d'août pour finir le toit.

La toiture

Troisième date d'importance : le 1er septembre 2020. Les derniers cintres de la voûte de la galerie ouest sont retirés. Après plus de deux siècles d'abandon, il est à nouveau possible de faire le tour du préau par le cloître.

La galerie décoffrée

Début octobre, l'arrivée des professionnels du second œuvre (électricien, ascensoriste, serrurier, plombier, menuisier, plaquiste, peintre...) transforme l'abbaye en une véritable ruche. Le parvis de l'église est lui sans dessus-dessous car le projet prévoit un réaménagement de l'entrée du site pour un accès plus aisé au monument mais aussi à l'église.

La reprise du parvis

Octobre 2020, la grue est démontée et sa base béton détruite. L'aménagement du préau peut commencer avec la réalisation d'une calade périphérique en galets éclatés et d'un jardin paysager.

Le préau encombré

Dans l'angle sud, la salle « ancien parloir » est à nouveau déblayée pour mettre au jour les vestiges découverts en 2018. La pose d'un plancher de verre permettra de découvrir à travers ces vestiges l'histoire bimillénaire du site. Début mai 2021, après 18 mois de travaux,  l’abbaye est à nouveau accessible au public.

L’aile ouest entièrement restituée




 Rappel des tranches de travaux antérieures :

  • Décembre 1992 

Acquisition de l’ancienne Abbaye de La Celle par le Département à la commune (la galerie nord du cloître ayant déjà été restaurée).

  • Juin 1998 à décembre 1999 : 

Restauration de l'aile est.
Confortement du dortoir des Moniales avec tirants d’ancrages, restitution des voûtes en pierres (3 travées sur 5) et couverture en tuile ainsi que le réaménagement de la salle capitulaire, salle des moniales et chauffoir

  • Février 2000 à octobre 2000 

Restauration de l'aile est : ouverture des baies de la salle capitulaire, repositionnement des colonnettes de la salle capitulaire, création de vitraux, aménagement du vestibule, restauration du soutènement, restitution de la porte médiévale (passage vers jardin)... 

  • Septembre 2003 à juin 2004 : 

Restitution des terrasses des galeries du cloître nord et est, achèvement de la voûte du dortoir